Dès le 1er juillet, bureaux, façades et mairies seront plongés dans le noir à partir d’ une heure du matin.

Un arrêté ministériel publié mercredi prévoit une extinction de toutes les façades de bâtiments non résidentiels à partir d’une heure du matin. Cette mesure s’applique aux "monuments, mairies, gares"... bref "tout ce qui n'est pas résidentiel" a confirmé le ministère de l’Ecologie. Les vitrines de magasins sont elles aussi concernées, elles devront être éteintes à une heure du matin ou "une heure après la fin de l'occupation de ces locaux". De même pour les bureaux. En revanche, les éclairages publics ne sont pas concernés.

Publicité
La ville lumière sera-t-elle plongée dans le noir ?Réponse, non. En effet, une dérogation a été prévue pour « les zones touristiques d'affluence exceptionnelle ou d'animation culturelle permanente ». Au total, 41 communes bénéficient de cette exception. Sept zones à Paris continueront donc d’être illuminées toute la nuit, dont les Champs-Elysées, la rue de Rivoli et la Butte-Montmartre. C’est aussi la cas pour le centre de Marseille ou encore le Vieux Lyon. L’économie liée à cette initiative serait de 0,4% de la consommation française d'éléctricité selon le ministère, quatre fois moins (0,1%) selon le Syndicat de l’Eclairage.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité