Selon les informations de Capital, la société d’expertise créée il y a deux ans par Dominique Strauss-Kahn aurait enregistré un chiffre d’affaires important l’année dernière.

Sa reconversion a l’air de fonctionner. Trois après l’éclatement de l’affaire du Sofitel de New York et la descente aux enfers qui en a découlé, Dominique Strauss-Kahn (DSK) semble bel et bien avoir repris le dessus sur son destin. Après avoir surmonté sa séparation avec Anne Sinclair en s’affichant sur la Croisette en 2013 au bras de Myriam L’Aouffir, une cadre en charge de la communication chez France Télévisions, l’ancien patron du Fonds monétaire international (FMI) verrait également les affaires lui sourire à nouveau.

Le magazine Capitalrévèle en effet cette semaine que Parnasse, la société d’expertise créée il y a deux ans par DSK aurait engrangé un joli chiffre d’affaires l’année dernière. Le magazine avance même la somme de 2,55 millions d’euros, soit quatre fois plus qu’en 2012, année de sa création. Capital détaille par ailleurs que de cette somme, l’ex-ministre de l’Economie sous Jacques Chirac aurait réussi à dégager un bénéfice de près de 766 000 euros et qu’il se serait ensuite versé quelque 700 000 euros de dividendes.

Pour justifier une telle somme, le magazine explique que Parnasse facture entre 50 000 et 150 000  euros une demi-heure de discussion avec DSK, au cours de laquelle il livre ses précieux conseils. Une coquette somme qui n’effraierait pas certaine entreprises étrangères, notamment en Chine et en Russie.

Publicité
DSK, ferait-il mieux que François Hollande ? Ecarté de la scène politique française en 2011 à cause de l’affaire du Sofitel de New York, DSK serait cependant parvenu à conserver une certaine cote auprès des Français. Un sondage commandé en mars dernier par Le Parisien Magazinerévélait en effet que l’ancien patron du FMI était perçu par une majorité de Français (56%) comme étant capable de faire mieux que François Hollande à la tête du pays. La rédaction du journal avait initialement fait le choix de ne pas diffuser les résultats de ce sondage, mais certains avaient fuité.

 

 

 

Vidéo : La leçon de DSk au Sénat

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité