Depuis quelques jours dans l'Eure, département natal d'Alexis Vastine décédé lors du crash en Argentine, un homme organise une fausse collecte de dons censée soutenir la famille en deuil.

Il y a des escroqueries plus répugnantes que d'autres. A Pont-Audemer (Eure), ville natale d'Alexis Vastine, un homme arpente les rues depuis plusieurs jours dans le but de collecter des fonds censés soutenir la famille du défunt. Seulement, si les commerçants croient aider la famille en deuil depuis la disparition du boxeur dans le crash en Argentine, ils n'en est rien. Leurs dons restent dans les poches de l'homme qui n'est autre qu'un escroc sans scrupule.

A lire aussi - Crash en Argentine : les familles des victimes en colère

Exploiter un décès

C'est le Paris-Normandie qui révèle cette histoire. Celle d'un homme malhonnête qui tente de soutirer de l'argent aux commerçants de la ville natale d'Alexis Vastine. Prétextant une collecte de fonds, l'homme se présenterait comme un représentant de la ville ou un ami de la famille. Selon les informations du journal local L'Eveil de Pont-Audemer, le malfaiteur évoquerait l'achat d'une plaque en bronze une fois les dons collectés. Parmi les signes alarmants : aucun reçu ne serait délivré aux donateurs, seuls leurs noms seraient notés sur un calepin.

A lire aussi - Alexis Vastine : le double drame qui touche sa famille

Une seule et vraie quête

Publicité
La gendarmerie locale a invité les commerçants à ne surtout pas donner d'argent et à contacter le 17 s'ils venaient à être approchés par cet individu. Si ce dernier n'a pas encore été identifié, il s'agirait d'un homme "pas très grand, qui présente bien", d'après un commerçant contacté par le journal local. Le Parisien rappelle qu'une seule véritable souscription en soutien à la famille d'Alexis Vastine existe à ce jour. Lancée par Tony Yoka, lui aussi boxeur, la cagnotte qui vise à venir en aide à la famille Vastine qui a perdu deux de ses enfants à deux mois d'intervalle affiche 1455 euros à ce jour.

Vidéo sur le même thème - Pont-Audemer pleure Alexis Vastine, l'enfant du pays