Giovanna Valls, la sœur du Premier ministre, a récemment publié son autobiographie dans laquelle elle raconte sa relation avec Manuel Valls et son passé difficile de toxicomane. Le livre est sorti en Espagne et n'a pas encore été traduit.

La sœur de Manuel Valls a dévoilé sa vie dans son autobiographie Agrippée à la vie publiée récemment en Catalan. Ayant connu une véritable descente aux enfers à cause, notamment, de la drogue, Giovanna Valls y raconte comment elle est "sortie des ténèbres".

A lire aussi : les 10 choses que vous ne savez probablement pas sur Manuel Valls

"Je suis tombée dans la drogue à cause de mon grand amour quand j'avais 18 ans", a raconté à La Vanguardia la petite sœur de Manuel Valls. "Je ne réussissais pas mes études, mon frère s'éloignait de ma famille pour se consacrer à la politique. J'étais fragile et influençable et des amis m'ont fait essayer de l'héroïne. C'est ainsi qu'a commencé la destruction de ma vie", a-t-elle poursuivi.

La vie difficile de Giovanna Valls avait été évoquée à plusieurs reprises par la presse française ces derniers temps. Ce témoignage direct de l’intéressée vient désormais apporter un éclairage nouveau sur la relation qu’entretient l’ancien ministre de l’Intérieur et sa sœur.

Giovanna Valls raconte la descente aux enfers d'une fille de bonne famille

Aujourd’hui âgée de 50 ans, Giovanna Valls s’est décidée à raconter sans concession la vie chaotique de la fille de bonne famille qu’elle est.Elle  évoque notamment ses tentatives de suicide, ses cures de désintoxication et ses rechutes ainsi que ses séjours en prison. Elle n'élude rien et n'hésite pas à dévoiler que, lorsqu’elle a enfin réussi à se sortir de la drogue, à 35 ans, elle a contracté l’hépatite C puis le sida.

Son frère n’aurait visiblement pas su comment lui venir en aide même "s’il était au courant de l’enfer (que je) qu’elle vivait". Mais cette dernière se montre compréhensive. Lorsque Manuel Valls est rentré au PS durant les années Mitterrand, "Il s'est mis à travailler dur et a suivi son chemin", explique-t-elle.

Publicité
Avant d’entamer l’écriture de son livre en 2004, Giovanna Valls a préféré prévenir son frère de peur de lui porter préjudice. Plutôt que de se montrer méfiant, celui-ci a fait part de son enthousiasme : "vas-y ! C'est ton histoire et je veux que tu l'expliques", lui a-t-il dit.

 >Vidéo sur le même thème : Valls : "L'émotion exceptionnelle" du 14 juillet