Samedi, un octogénaire a mortellement tiré sur son épouse hospitalisée pour un cancer à l’hôpital Ambroise-Paré à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) avant de retourner son arme contre lui.

Une fin de fin tragique. Un couple d’octogénaire est décédé samedi à l’hôpital Ambroise-Paré à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). C’est le mari, âgé de 84 ans, qui a d’abord tiré sur son épouse avec un 22 long rifle avant de se suicider en retournant l’arme contre lui. Le drame s’est déroulé dans la chambre de la femme, agée de 82 ans et atteinte d’un cancer. "La dame était accompagnée par un traitement de soins palliatifs", a précisé au Parisien l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Il a voulu abréger leurs souffrancesSelon les premiers éléments recueillis, son mari n’aurait pas supporté l’idée de voir son état se dégrader jusqu’à sa mort. Aussi, aurait-il décidé d’abréger leurs souffrances à tous les deux. "Le personnel soignant a entendu vers 11h30 du bruit et a découvert les corps inanimés", a rapporté à l’AFP le professeur Laurent Teillet, chef du service gériatrie de cet hôpital.

"Les infirmiers sont très touchés, très marqués", aurait de son confié un témoin au journal. Cette histoire est d’autant plus tragique que le couple d’octogénaire avait déjà cherché à mettre fin à ses jours. Ils avaient même été tous les deux admis dans ce même hôpital quelques jours plus tôt après avoir absorbé des doses mortelles de médicaments à leur domicile. Et si le mari avait ensuite été autorisé à rentrer chez eux, son épouse avait quant à elle dû rester en raison de son cancer.

Publicité
L’année dernière, un couple de personnes âgées avait également décidé de se suicider. Les époux avaient alors choisi de le faire à l’aide de médicaments dans une chambre du palace parisien le Lutetia.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Fin de vie
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité