Agacé de devoir payer une majoration d'impôts, un Périgourdin s'est récemment rendu à la trésorerie de Mussidan (en Dordogne) pour y déposer les 429 euros qu'il devait en pièces de 1, 2 et 5 centimes.

Comment se venger du Fisc en toute légalité ? C’est à cette question qu’a tenté répondrePatrick Féneleon, un homme d’un cinquantaine d’année. Suite à une majoration d’impôt qu’il estimait injuste, ce chef de chantier périgourdin a eu l’idée de régler son tiers prévisionnel en pièces de 1, 2 et 5 centimes. Jeudi dernier, il s’est en effet rendu à la perception de Meussidan (en Dordogne) pour déposer 429 euros en petites pièces, soit environ 50 kg de monnaie. 

Un accueil  “plus que mitigé” des impôts

"Beaucoup de gens m'ont aidé (...) car quand j'en ai parlé cela faisait rire beaucoup de monde, beaucoup de gens ont commencé à se débarrasser de leurs pièces, à me les apporter" a-t-il expliqué. Aidé des habitants de son village, et d’une buraliste en guise de “trésorière”, l'homme a mis trois ans avant de boucler sa collecte.

Publicité
Et alors que le code général des impôts prévoit que les “impôts et taxes (...) sont payables en argent, dans la limite de 3 000 euros”, les agents des impôts n’ont eu d’autre choix que d’accepter, jeudi, le versement. Le principal intéressé a, quant à lui, pu constater que l’accueil des agents d’impôts a été “plus que mitigé”. Il a même rapporté qu’il leur a fallu tout l’après-midi pour recompter les pièces, et qu’ils n'en sont pas venus à bout puisqu’ils se sont arrêtés à 350 euros. Patrick Fénelon a même dû y retourner lundi pour finir le comptage du paiement de son premier tiers.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité