Un militaire a confié avoir vu Francisco Benitez dans les sanitaires de la caserne où il était légionnaire. Le père et mari des deux disparues se lavait les mains et le lavabo est maculé de traces rouges suspectes affirme-t-il.

C’est un nouveau témoignage qui vient encore un peu plus incriminer Francisco Benitez. Un militaire a indiqué avoir aperçu le légionnaire dans les sanitaires de la caserne. Il affirme que le lavabo était souillé de traces rouges suspectes tandis qu’il se lavait les mains, rapporte M6info.fr. Des traces rouges qui pourraient être du sang. Si l’inspection du véhicule de Francisco Benitez n’a pas permis de découvrir de nouveaux indices, le père et mari des deux disparues n’en reste pas moins le suspect n°1.

La justice parle désormais d'assassinatsAllison et Marie-José Benitez n’ont toujours pas donné signe de vie depuis le 14 juillet dernier. Mardi dernier, l’enquête a été requalifiée et le parquet parle désormais d’ « assassinats ». Mercredi, la révélation d’un témoignage auprès de la police judiciaire de Montpellier a apporté de nouveaux éléments à l’enquête. Un homme a indiqué aux policiers qu’il avait vu Francisco Benitez laver des draps tachés après la disparition de sa fille et de sa femme.

Publicité
L'ADN retrouvé est celui d'AllisonQuelques jours plus tôt, des traces ADN avaient été retrouvées dans un congélateur et dans un lave-linge appartenant au légionnaire. Les analyses ont démontré que les empreintes génétiques, ainsi que la trace de sang relevée dans le congélateur, étaient celles d’Allison Benitez. Les enquêteurs tentent toujours de reconstituer l’emploi du temps de Francisco Benitez, retrouvé pendu dans sa caserne de Perpignan le 5 août dernier.

Publicité
Publicité