Dix ans après la disparition d’Estelle Mouzin en janvier 2003, l’enquête poursuit son cours. Malheureusement pour la famille Mouzin, la dernière piste en date, celle du tueur en série belge Michel Fourniret, se refroidit sérieusement.

© CC / atome77.com

Estelle Mouzin n’a plus donné signe de vie depuis le soir du 9 janvier 2003 alors qu’elle rentrait de l’école à Guermantes (Seine-et-Marne). Depuis cette date, de nombreuses recherches ont été faites dans tout le département sans aucun succès. La police a récemment analysé quelque 4000 éléments pileux prélevés dans la fourgonnette de Michel Fourniret, principal suspect dans cette affaire. Mais selon Le Parisien, les expertises génétiques pratiquées dans le véhicule du tueur en série belge n’ont pas révélé la possible présence de la petite Estelle. "Nous sommes effectivement sur une recherche négative selon les premiers résultats des analyses", a confirmé Christian Girard, procureur de la République de Meaux. Michel Fourniret a pour sa part toujours nié les faits mais sa parole est difficile à prendre en compte lorsqu’on sait qu’il avait également réfuté les meurtres de deux adolescentes qui lui ont finalement été attribués.

Pas de clôture de l’affaire

Publicité
Malgré le temps qui passe, le procureur de Meaux se refuse à clore l’affaire. Selon Christian Girard, l’absence de traces d’Estelle Mouzin dans la fourgonnette de Michel Fourniret "ne sera pas le prétexte à la clôture du dossier". L’analyse des poils dans le véhicule, qui a coûté près de 500 000€ à l’Etat, était nécessaire selon Corinne Hermann et Didier Seban, avocats du père d’Estelle. "Ces analyses, il fallait les faire, mais ce dossier est loin de voler en éclats. Certes, il semble, selon les conclusions provisoires, qu’il n’y a pas de cheveux d’Estelle dans ce fourgon mais, pour autant, est-ce la preuve que ce tueur n’y est pour rien?" , ont-ils réagi d’une même voix.

En ce qui concerne Grégory Vavasseur, l’avocat de Michel Fourniret, l’homme est "serein" car son client "a toujours maintenu qu’il n’était en rien impliqué dans cette affaire".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :