Depuis la disparition de la petite Maëlys, 9 ans, de nombreux médiums se sont manifestés pour aider à retrouver la fillette. Plusieurs groupes de voyants se sont même constitués sur les réseaux sociaux. 

Maëlys, 9 ans, est introuvable depuis plus de trois semaines alors qu'un homme a été mis en examen et écroué pour "enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur". Comme l'a rapporté l’Express, plusieurs groupes de médiums ont été créés sur les réseaux sociaux pour retrouver la fillette. 

Dans l’un d’entre eux, qui réunit 8000 membres sur Facebook, on y trouve des recommandations parfois surprenantes. Un médium propose même de se faire payer pour livrer d’autres "informations".  "L'homme arrêté est une erreur", "Elle me dit 'Je veux sortir, aidez moi!'", a-t-il écrit, cité par l’Express.

Des commentaires plus improbables les uns que les autres se retrouvent sur ces pages. Certains médiums imaginent Maëlys au Portugal ou encore en Belgique, d’autres affirment qu’elle est ne peut être que vivante. De plus, il faut faire preuve de "prédispositions divinatoires" pour avoir accès à ces groupes, a précisé l'Express.

Le parquet de Grenoble assailli d'appels de médiums

Le 2 septembre dernier, près 1000 volontaires ont participé à une battue citoyenne pour trouver des indices sur la disparition de Maëlys, a rappelé 20 minutesA cette occasion, plusieurs médiums se sont rendus sur les lieux. "Je vous le dis discrètement, si vous allez à cet endroit vous trouverez la petite", a affirmé un voyant à l’un des organisateurs de la battue, cité par France InfoLes parents de Maëlys, désespérés, auraient même fait appel à l’un d’entre eux, a indiqué RMC.

Publicité
Par ailleurs, le parquet de Grenoble reçoit chaque jour plusieurs lettres de voyants affirmant avoir des informations sur Maëlys. Pour ne pas écarter des pistes à la hâte, les enquêteurs sont contraints de ne pas prendre à la légère les indications des médiums. "On ne peut pas prendre le risque que dans six mois, on trouve un élément déterminant et que quelqu'un dise : 'Je l'avais dit aux enquêteurs !'", a expliqué une source proche de l'enquête à France Info.

Vidéo sur le même thème : Disparition de Maëlys : le principal suspect menacé par des détenus

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité