La présentatrice du Grand Journal de Canal + a déclenché des réactions en cascade jeudi soir en affirmant que le "FN tient un discours de vérité" et qu’il est le "premier partir de France".

Des propos qui ne sont pas passé inaperçus. Maïtena Biraben a provoqué un tollé jeudi soir sur le plateau du "Grand Journal" de Canal+. Alors que son émission était consacrée au "politiquement correct", la présentatrice a, à plusieurs reprises, mis en avant le Front National.

Face à l’avocat Me Eric Dupont-Moretti qui a récemment estimé que la France n’était plus "le pays des droits de l’homme" compte tenu de sa politique migratoire, Maïtena Biraben lui a demandé : "Vous savez que ces propos, les propos de la vérité, sont souvent tenus et incarnés par le Front national aujourd'hui, rarement par le Parti socialiste, très rarement par les partis classiques". Ce à quoi, l’invité a répondu que le parti d’extrême droite était, selon lui, "un vrai problème". L’avocat n’a cependant pas eu le temps de finir sa phrase. Il a en effet été coupé par la présentatrice, laquelle lui a rétorqué : "c’est le premier parti de France !" (voir l'extrait ci-dessus).

A lire aussi - Marine Le Pen, la reine des (bons) sondages

Un argument souvent mis en avant par la présidente du FN, Marine Le PN, notamment au lendemain des dernières élections municipales et européennes. "Je ne me reconnais pas dans ces gens-là", a ensuite fait valoir Me Eric Dupont-Moretti. Et Maïtena Biraben de souligner : "Pourtant, les Français se reconnaissent dans ce discours de vérité qui est tenu par le Front National".

Publicité
Un buzz volontaire ?Les arguments mis en avant par la présentatrice de Canal+ ont rapidement été pointés sur les réseaux sociaux. Certains dénonçant l’intervention de Vincent Bolloré, le patron de la chaîne, où encore la volonté de faire le buzz. Il faut dire que depuis que Maïtena Biraben a repris les commandes du Grand Journal au début du mois, les audiences n’en finissent plus de chuter. Au sein de Canal+, on juge même ces "audiences catastrophiques", rapporte Le Monde.