Deux adolescents de 14 et 15 ans ont été interpellés ce lundi à Grenoble et placés en garde à vue pour avoir humilié un jeune handicapé en postant sur Facebook la vidéo de l’agression. Deux autres jeunes sont encore recherchés par la police.

capture vidéo Facebook

Deux adolescents de 14 et 15 ans ont été placés en garde à vue ce lundi après-midi après avoir agressé et humilié un autre jeune un peu plus âgé qu’eux, légèrement handicapé mental. Sur la vidéo qu’ils ont postée sur Facebook, on les voit tenir le jeune homme par les bras et le bousculer et le maintenir au sol, dans la boue. Ils lui arrachent ensuite la capuche de son blouson avant de la jeter dans le ruisseau en contrebas et lui ordonnent de se lever, puis le poussent dans l’eau à son tour.

Identifiés par les internautesLes faits se sont déroulés dans le parc de La Poya à Fontaine, près de Grenoble. La vidéo, que les ados ont commentée (« On s'est vengés pour les pelos de Villeneuve qui nous ont boulette à cause de lui, tout ça c'est à cause de lui. Maintenant on repart à zéro, maintenant on est quittes »), a rapidement été partagée sur Facebook et suscité des milliers de réactions en quelques heures. Rapidement identifiés par des internautes, deux des adolescents présents ont été interpellés en fin de journée et placés en garde à vue.

Publicité
Une vidéo qui choqueLe jeune handicapé de 18 ans, scolarisé dans un institut médico-éducatif, s’en est sorti sans blessures. Il a déposé plainte. Aussitôt, une page Facebook, demandant à ce que l'un des deux jeunes garçons aille en prison, a été créée sur le réseau social et a recueilli des dizaines de milliers de soutien en quelques heures seulement. Marie-Arlette Carlotti, la ministre en charge des personnes handicapées, a elle aussi dénoncé une vidéo « terriblement choquante de par le cynisme de ces agresseurs et la vulnérabilité de la personne agressée ». « Les agresseurs présumés ont fait la publicité de leur crime, pensant sans doute qu'ils resteraient impunis, que leur geste serait sans conséquence pour eux-mêmes. Ils se trompent lourdement. La justice saura faire la lumière sur cette affaire et prendre les sanctions appropriées » a ajouté la ministre.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :