L’hebdomadaire Le Point vient d’affirmer que Rachida Khalil, la récente épouse du patron d’EDF, Henri Proglio, était dans le viseur de ses banquiers qui souhaitaient signaler des mouvements bancaires suspects et obscurs au service officiel de lutte contre le blanchiment.

Le point évoque la somme de 900 000 euros depuis le début de l’année qui auraient été crédités sur l’un des comptes de la jeune femme, cliente de trois établissements bancaires parisiens. Certains de ces mouvements bancaires ont attiré l’attention de ses banquiers, qui s’apprêtaient à alerter Tracfin, le service spécialisé dans la lutte contre le blanchiment.

La jeune humoriste aurait notamment encaissé en février un chèque de 20 000 euros provenant de la société Atlantis Consulting, prestataire d’EDF "dans le secteur pétrole et gaz". En 2010 et sous la direction d’Henri Proglio, l’entreprise décrochait un premier contrat s’élevant a 2.1 millions d’euros, les deux tiers de son chiffres, rappel l’hebdomadaire.

Publicité
Rachida Khalil se défend et évoque pour sa part "un contrat de sponsoring de la part d’une amie [qu’elle] connait depuis vingt ans". Le prestataire aurait bénéficié, en échange, de place gratuites…

 

Crédit Photo © AFP

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité