Une historienne néerlandaise mélange des photos datant de la Seconde Guerre mondiale avec des photos prises aujourd’hui. De quoi faire ressurgir les fantômes du passé.

Place Marie Ravenel à Cherbourg hier et aujourd’hui

©

 

Jo Hedwig Teeuwisse, une historienne hollandaise, superpose des clichés pris pendant la Seconde Guerre mondiale provenant d’archives privées ou de musées avec des clichés actuels pris aux mêmes endroits. Pour réaliser ses "fantômes de l’histoire" comme elle les a baptisés, elle utilise des méthodes de collage et de montage de photos. C’est en découvrant des photos datant des années 1940 sur un marché aux puces qu’elle aurait eu l’idée de faire se rencontrer le présent et le passé.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité