Le groupe de rock qui jouait au Bataclan le 13 novembre est de retour à Paris. Pour l'occasion, un dispositif de sécurité hors norme a été mis en place. 

Un périmètre de sécurité exceptionnel sera installé dès cet aprés-midi autour de l'Olympia, la scène où se produiront ce mardi soir les Eagles of Death Metal. Le groupe de rock, qui jouait au Bataclan le soir des attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts, revient pour la première fois à Paris. 

"Il y aura un dispositif renforcé avec un périmètre de sécurité" autour de la salle de concert, a précisé lundi Johanna Primevert, porte-parole de la préfecture de police. Un premier filtrage sera effectué par des policiers à l'entrée de ce périmètre avec une vérification corporelle et "magnétomètre" (détecteur de métaux). Puis, un deuxième contrôle aura lieu par des agents de sécurité à l'entrée de l'Olympia. La porte-parole de la préfecture de police a ajouté qu'une "vérification de la salle sera faite bien avant le concert". D'autres mesures de sécurité exceptionnelles sont prévues pour l'occasion mais la police n'a pas souhaité les communiquer.

A lire aussi : Après les attentats, les Eagles of Death Metal veulent être les premiers à rejouer au Bataclan 

Le site internet de l'Olympia a également indiqué qu'un "important renfort de sécurité" sera installé sur place et a donné quelques consignes comme "venir léger" (les bagages seront refusé à l'entrée), "être coopératif avec les équipes de sécurité" mais aussi "venir à l'avance" car il n'y aura que "deux guichets ouverts et les files d'attentes seront longues", mentionne le site internet de la salle de concert parisienne. 

Une cellule psychologique pour les spectateurs inquiets 

Cette soirée s'annonce très particulière. Les rescapés de la tuerie du Bataclan, où 90 personnes sont mortes, ainsi que les familles des victimes seront présents dans la salle.

Toutes les personnes ayant achété leur billet pour le concert au Bataclan du 13 novembre, qui affichait complet avec 1500 billets vendus, sont invités ce soir à l'Olympia. 

Publicité
Une trentaine de psychologues sera sur place pour accompagner les rescapés et prévenir en cas de traumatisme. Carole Damiani, une psychologue et directrice de l'association Paris Aide aux victimes, a expliqué à l'AFP que s'il y avait "des gens qui veulent sortir pendant le spectacle, ils seront accompagnés et remis entre les mains de personnes sûres pour qu'ils ne repartent pas seuls". 

En vidéo sur le même thème : Eagles of Death Metal mardi à l'Olympia, le chanteur raconte la nuit du 13 novembre 

 

Publicité