Une fois par mois, des expatriés japonais se chargent de nettoyer la capitale des mégots et autres déchets laissés par les Parisiens ou des touristes.

Il s’agit d’une initiative lancée en 2007 par l’association japonaise Green Bird. Un expatrié décide alors de transmettre aux Parisiens le principe de nettoyage citoyen des rues. "Nous n’avons pas la même mentalité. Même s’il y a une poubelle à proximité, les Parisiens jettent leur déchet par terre", déplore Maïko, un Japonais âgé de 30 ans, au Parisien. "Au Japon, les habitants sont éduqués à la propreté à l’école et nettoient autour de leur habitation", ajoute Yoshiko, une expatriée installée en France depuis 2004.

Vêtus de leur chasuble verte, les membres de l’association ont déjà nettoyé des sites touristiques comme les Champs-Elysées ou le jardin des Tuileries. Dimanche, ils ont ramassé des déchets dans un petit espace vert du XVème arrondissement. Les expatriés japonais étaient accompagnés de quelques Parisiens, séduits par leur initiative. "Le but, c’est que les gens prennent conscience du problème. Qu’ils se disent : pourquoi ce sont les Japonais qui nettoient les rues et pas nous ?", a déclaré Yoshiko au Parisien.

A lire aussi : La police verte débarque à Cannes

Paris en lutte contre l’incivilité

Publicité
Au mois de juillet, la ville de Paris a distribué 15 000 cendriers de poche à l’intention des Parisiens et des touristes pour lutter contre la pollution des mégots. A partir du 1er octobre, ceux qui jetteront mégots et autres déchets s’exposeront à une amende de 68 euros. Celle-ci s’élevait jusqu’à maintenant à 35 euros.

Vidéo sur le même thème : Cannes: tolérance zéro contre les incivilités