Une quarantaine de tombes chrétiennes ont récemment été profanées dans le cimetière de Labry en Meurthe-et-Moselle. C’est la cinquième fois qu’une telle dégradation se produit dans le département depuis le début de l’année.

Dernière minute : Trois mineurs ont été interpellés ce mardi dans le cadre de cette enquête. Il s'agit d'une fille de 12 ans et de deux garçons de 14 et 15 ans, a annoncé le procureur.

"Ce lundi après-midi, les policiers de Conflans-en-Jarnisy ont constaté la profanation d'une quarantaine de tombes chrétiennes dans le cimetière de la commune de Labry" en Meurthe-et-Moselle, a indiqué le ministère de l’Intérieur lundi soir dans un communiqué. Le document précisait également que des "crucifix avaient été retournés ou brisés et une plaque funéraire dégradée". Un évènement violent qui s’est déjà produit à quatre reprises "depuis le début de l’année dans ce département" de l’Est de la France, a par ailleurs souligné le ministère qui condamne "ces actes inacceptables" et promet une "réponse pénale ferme". Une enquête a ainsi été ouverte.

"L’œuvre de jeunes idiots""Nous prenons cela très au sérieux", a de côté affirmé le procureur de Briey, Yves le Clair. Evoquant non pas une "profanation" mais plutôt une "dégradation", il a indiqué que "d'après les dires du maire de Labry, ces faits sont susceptibles d'être l'oeuvre de jeunes pour faire les idiots". Toujours selon lui, "le cimetière militaire qui jouxte le cimetière civil où se sont déroulés ces faits n'a subi aucune dégradation". "Même s'il s'agit d'un acte de bêtise, la bêtise aussi doit être sanctionnée et ils doivent être condamnés à des travaux d'intérêt général", a quant à lui martelé le député PS de Meurthe-et-Moselle, Jean-Yves le Déaut.

Publicité
"Indignation face à la profanation de tombes chrétiennes en Meurthe-et-Moselle. Ces actes devront être sanctionnés durement", a par ailleurs écrit Manuel Valls, le Premier ministre ce mardi matin sur Twitter.
Publicité
Publicité