Frigide Barjot a finalement réussi à boucler son déménagement lundi. Mais selon les informations du Parisien, l’ex-égérie de la Manif pour tous y aurait laissé son chat et ses deux lapins.

Un déménagement long et riche en rebondissements. C’est sans doute ce que l’on retiendra du récent changement de domicile de Frigide Barjot, Viriginie Tellenne de son vrai nom. Contrainte par la Régie immobilière de Paris de quitter son logement social de 173 m2 répartis sur deux étages dans le 15e arrondissement de la capitale, l’ancienne égérie de la Manif pour tous a demandé plusieurs délais supplémentaires. Il s’agissait dans un premier temps d’avoir le temps de se retourner et de trouver un nouveau logement, puis de terminer le déménagement et plus récemment, de venir récupérer ses animaux de compagnie.

A lire aussi –Expulsée de son logement, Frigide Barjot demande de l’aide pour finir son déménagement

François, Nicolas et Connardo s’y trouvaient encore En effet, et comme le rapporte Le Parisien, lundi les Tellenne ont enfin réussi à boucler leur déménagement grâce à l’aide de bénévoles… mais ont oublié certains membres de leur famille dans leur ancien logement. Une fois les clés du duplex rendu, l’huissier en charge de ce dossier aurait eu la surprise de découvrir que l’appartement n’était pas complètement vide. S’y trouvaient encore un chat et deux lapins en cage, révèle le quotidien. "C'était juste le temps de déménager dans le nouvel appartement", se serait ensuite justifiée Frigide Barjot auprès de la Régie immobilière de Paris. Menaçant d’abord de donner les animaux à la SPA si personne ne venait rapidement les chercher, cette dernière aurait finalement consenti à accorder un nouveau délai supplémentaire aux Tellenne. Après avoir passé une nuit dans le logement vide, les rongeurs, baptisés Nicolas et François, ainsi que le chat, Connardo, aurait été récupérés par une amie de la famille, indique le journal.

A lire aussi -Changement de nom, de domicile… que devient Frigide Barjot ?

Publicité
Une version que dément formellement Frigide Barjot. Les animaux "sont restés dans l’appartement de 8h à 9h45, le temps des formalités au commissariat, il n’y a lieu à aucune polémique", a-t-elle assuré sur son compte Twitter.

Vidéo sur le même thème - 200 personnes rassemblées à Paris en soutien aux "chrétiens d'Orient persécutés"