Le Parisien a relayé samedi l'histoire étonnante d'un homme de 66 ans déclaré mort depuis plusieurs mois et qui peine à prouver qu'il est bien en vie. 

C'est une étonnante histoire que rapporte samedi Le Parisien. Un homme de 66 ans vivant à Dieppe, en Seine-Maritime, a reçu son acte de décès lui précisant qu'il était mort en octobre dernier. Pourtant bien vivant, cette nouvelle lui complique beaucoup le quotidien. 

Mais comment cela est-ce possible ? "Il était en conflit avec son frère aîné depuis 1992. Pour régler la succession de leur mère, celui-ci a eu l'idée de déclarer qu'Alain avait disparu... Et voilà que ce frère aîné meurt, lui, pour de bon ! Ce qui n'empêche pas sa veuve de poursuivre la procédure de disparition jusqu'à ce qu'Alain soit finalement déclaré mort", rapporte Le Parisien.

Une action en justice 

Aujourd'hui, Alain doit donc prouver à l'administration qu'il est bien vivant. Mais ça s'annonce très compliqué. Les certificats de vie qu'il a fait faire depuis plusieurs mois ne suffisent pas à régler cette affaire et ce dernier va devoir engager une action en justice pour faire annuler le certificat de décès. 

Publicité
Tout petit réconfort avant que le problème ne soit résolu : le Normand peut encore bénéficier de la pension de sa complémentaire retraite, "qui, par chance, n'a pas encore été informée... de son décès", précise le quotidien d'information. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Normandie, Décès

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité