L'enseigne Darty se retrouve malgré elle mêlée à une sordide polémique. Elle est associée au régime nazi... Enquête.

L’affaire pourrait se terminer devant la justice. Samedi soir sur Twitter, une utilisatrice connue sous le nom de "L’informatrice zélée" et affichant plus de 34 000 followers, a rebondi sur une déclaration de Laurent Ruquier dans l'émission On n’est pas couché. Elle reprochait à l’animateur d’avoir évoqué les "accointances" du fondateur de la marque IKEA avec le régime nazi, mais de ne pas avoir parlé de "l’admiration de la famille Darty (…) pour le régime hitlérien". Elle justifiait son propos polémique en évoquant simplement le logo de l’enseigne, un rond blanc dans un carré rouge avec une inscription noire à l’intérieure, qui serait selon elle une référence à la croix gammée. 

Cela a fait bondir les internautes, Bernard Darty, un des fondateurs de la marque, ayant lui-même survécu à l’holocauste.

La réponse du patron

Très rapidement, l’avocat Maître Olivier Pardo a réagi aux graves allégations de la twittos par voie de tweet, relayant la réponse de Bernard Darty. Dans son message, ce dernier rappelle que les nazis ont arrêté sa mère alors qu’il avait 7 ans et demi et que, déportée à Auschwitz, elle n’en est "jamais revenue". Son frère Natan a également été déporté et fait partie des "23 survivants des 1000 personnes qui ont été déportés lors du premier convoi vers Auschwitz", a-t-il aussi rappelé.

 

 

Publicité
Scandalisé, Bernard Darty n’exclut pas de déposer plainte. "Cela dépendra de votre attitude et de votre capacité à présenter des excuses à tous ceux que vous avez insulte" a-t-il ajouté. Pour l’instant, L’Informatrice zélée n’a pas donné suite, du moins publiquement, mais elle a publié la réponse de Bernard Darty. Contactée par Planet, l'enseigne n'a pas souhaité faire de commentaires.

Vidéo : Les News: Le plan stratégique de Fnac Darty - 09/12

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité