Michel Catalano, le directeur de l’imprimerie, touchera jusqu’à 500 000 euros de la part de l’Etat afin de reconstruire son entreprise partiellement détruite en janvier lors de l’assaut des forces spéciales contre les frères Kouachi.

Alors qu’une imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) avait été partiellement ravagée lors de l’intervention des forces spéciales contre les frères Kouachi, en janvier dernier, l’Etat s’est récemment engagé à verser jusqu’à 500 000 euros à son directeur, selon le Journal du Dimanche. Dans une lettre reçue le 15 juillet et signée par le Premier ministre Manuel Valls, Michel Catalano, le directeur de l’imprimerie, a eu la confirmation que le gouvernement l’aiderait. La lettre précise que cette somme servira à organiser "la reconstruction des locaux rendus inutilisables par l’intervention des forces de l’ordre ainsi que le redémarrage de l’activité et le maintien des emplois".

Michel Catalano a prévu de construire un nouveau bâtiment

Cette aide financière avait été promise par François Hollande peu après les attentats de janvier. Pourtant, en juin dernier, Michel Catalano expliquait que la situation commençait à devenir "difficile" à cause du retard dans le versement de l'argent.  

Publicité
Grâce à cette somme, le directeur de l’imprimerie a prévu de bâtir un nouveau bâtiment afin de "ne pas avoir trop de souvenirs qui émergent en venant travailler". Ce dernier pourrait être achevé en avril 2016. Il a également prévu d’investir dans de nouvelles machines et de recruter du nouveau personnel.

En vidéo sur le même thème - Caché sous un évier, il échappe aux Kouachi

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité