A Carrière-sur-Seine (Yvelines), un homme a été interpellé samedi soir. Il est soupçonné d’avoir enterré sa chienne vivante. L’animal avait été retrouvé un peu plus tôt, recouvert de pierres et attaché à un sac rempli de gravats.

L’affaire a été révélée par le Parisien. C’est en promenant sa chienne q’un promeneur a fait la terrible découverte. Il a d'abord apperçu un museau sortir de terre, puis des yeux qui bougeaient. Il a immédiatement entrepris de déterrer l'animal puis a appellé les secours. "Son corps était entouré de pierres et un sac de gravats était accroché à sa laisse pour l’empêcher de se dégagée", a indiqué une source policière précisant qu'il s'agissait d'un dogue de Bordeaux.

30 000 euros d’amende et 5 ans de prison

La chienne a été transportée dans une clinique vétérinaire à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Elle était déshydratée et en état de choc mais ses jours ne sont plus en danger. Grâce à son tatouage, le propriétaire, un jeune de 21 ans a pu être retouvé. Il a été interpellé chez lui et a été mis en garde à vue au commissariat de Sartrouvilles (Yvelines). Le jeune homme nie les faits et assure que la chienne s’est enfuie mais pour le vétérinaire qui l’a examinée, cette version est difficile à croire. D'autant que le dogue de Bordeaux est âgé de plus de 10 ans et souffre d’arthrose.

Publicité
 Le propriétaire de l'animal sera jugé en mars 2016 pour acte de cruauté sur un animal et outrage sur une personne dépositaire de l’autorité publique. En effet, lors de son interpellation il a insulté un agent de police. Il risque 30 000 euros d’amende et jusqu’à 5 ans de prison.

 Le témoignage du sauveur posté sur facebook a été partagé près de 150 000 fois. Les réactions sur internet son nombreuses.

Vidéo sur le même thème : Georges remporte le championnat du monde de course d'escargots 

mots-clés : Chien, Yvelines, Facebook
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité