De nouveaux éléments accablants ont été découverts dans l'odinateur d'Andreas Lubitz, le copilote suspecté d'avoir précipité la chute de l'Airbus A320, tuant 149 personnes. 

Les colonnes du New-York Times révèlent de nouveaux indices accablants suite à l'analyse du contenu de l’Ipad d’Andreas Lubitz. En effet, celui-ci à effectué des recherches concernant la disparition du vol MH370 de Malaysia Airlines en mars 2014 ainsi que des informations sur le crash d’un vol de la compagnie publique mozambicaine LAM en Namibie en 2013. Lors de ce dernier crash, il a été déterminé que le commandant de bord avait intentionnellement écrasé l’avion, tuant avec lui 32 personnes. Andreas Lubitz s’est également renseigné sur les méthodes de suicide ainsi que sur les procédures de sécurité du cockpit.

"Un aveuglement quant à la situation psychologique du pilote"

Le journal pointe également des failles dans le suivi médical et psychologique d’Andreas Lubitz. Après un examen médical passé avec succès en mars 2014, plusieurs notes réalisées par des spécialistes n’ont jamais été communiquées à la compagnie Germanwings. Le journal américain estime que cela est dû à "une culture omniprésente de la vie privée qui a entretenu une forme d’aveuglement quant à la situation psychologique réelle du copilote".

A lire aussi - Andreas Lubitz allait prochainement être père 

Publicité
Selon les enquêteurs, le jeune homme avait consulté une dizaine de médecins afin de trouver des remèdes à ses épisodes dépressifs. Un rapport avait déterminé son inaptitude au travail, mais Andreas Lubitz ne l’a jamais transmis à sa direction. Il était même en arrêt maladie pour dépression le jour du crash sans, là encore, le signaler à la compagnie.

Vidéo sur le même thème : Qui est Andreas Lubitz, le copilote de l'A320 ?