Le Bureau d’enquêtes et d’analyse (BEA) a détaillé ce mercredi les dernières minutes du vol de la Germanwings qui s’est crashé en mars dernier dans les Alpes françaises. Plus de détails.

Grâce à l’étude des deux boîtes noires de l’appareil, le Bureau d’enquêtes et d’analyse (BEA) a pu détailler ce mercredi les dernières minutes qui ont précédé le crash de l’A320 de Germanwings qui s’est crashé le 24 mars derniers dans les Alpes. L'appareil reliait Barcelonne à Düsseldorf et transportait 150 passagers et membres d'équipage. Tous sont morts. Selon les experts, l’étude des sons enregistrés dans le cockpit souligne le caractère volontaire de l’action du copilote, Andreas Lubitz.

Sur les enregistrements on entend en effet le bruit de sa respiration "jusqu’à quelques secondes avant la fin du vol", précise leur rapport. Le document indique aussi qu’"une action sur le mini-manche de droite, insuffisante pour provoquer la déconnexion du pilote automatique, est enregistrée durant environ 30 secondes dans le FDR (Flight Data Recorder, boîte noire enregistrant les paramètres du vol, NDLR) 1 minute et 33 secondes avant l'impact".

Publicité
Le journal Bild a quant à lui révélé ce mercredi que, ce même rapport du BEA, indiquerait également  que le jeune co-pilote se serait "entraîné" à précipiter la descente de l’appareil lors du vol aller entre Düsseldorf et Barcelone.

La reconstitution de l'accident en vidéo :