Une Allemande aurait profité du crash de l’A320 de Germanwings pour se rendre gratuitement avec ses proches dans le sud de la France.

Trois semaines après le crash de l’A320 de Germanwings qui a fait 150 morts dans les Alpes, un journal allemand révèle comment une femme et trois de ses proches auraient profité de ce terrible drame pour voyager gratuitement vers le sud de la France. Un article publié par le journal local de la ville d’Haltern am See dont étaient originaires 18 victimes du crash et repéré par EuroNews, explique comment ils auraient procédé.

Elle aurait "même accepté d’être prise en charge par les psychologues"

Les dix-huit victimes originaires de la même ville étaient seize lycéens et deux enseignants qui revenaient d’un voyage scolaire en Espagne. Aussi, une Allemande se serait fait passer pour une cousine d’une des deux enseignants auprès de la Lufthansa afin qu’elle et trois membres de son entourage puissent profiter du dispositif mis en place par la compagnie pour les proches des 150 victimes.

Publicité
Après le crash, la maison mère de Germanwings leur a offert de les emmener gratuitement sur les lieux du crash. Outre leur voyage en France et leurs transferts sur place, la Lufthansa prend également leur hébergement en charge et leur offre un soutien psychologique. Aussi, en plus du vol offert par la compagnie, la femme malintentionnée "aurait même accepté d’être prise en charge par les psychologues", rapporte Euronews. Ces informations n’ont pas encore été commentées par la compagnie aérienne ni par les autorités. Le journal allemand précise cependant que la Lufthansa a porté plainte contre des "faux membres" de familles de victimes.

Vidéo sur le même thème: Le père d'Andreas Lubitz "éffondré"

mots-clés : Germanwings
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité