Alors que 150 personnes ont perdu la vie mardi dernier dans le crash d’un A320 de Germanwings, un pilote de la compagnie a tenu à rassurer ses passagers avant le décollage de son appareil le lendemain du drame. Relayés sur les réseaux sociaux, ses mots ont ému de nombreuses personnes à travers le monde.

Il a su trouver les mots pour les rassurer. Le crash du vol 4U9525 de Germanwings a provoqué une onde de choc mardi dernier. 150 passagers et membres d’équipages ont perdu la vie dans ce qui pourrait être un suicide prémédité du co-pilote de ce vol, Andreas Lubitz.

Aussi, mercredi, soit le lendemain du drame, beaucoup de passagers étaient anxieux à l’idée de monter dans un avion. Plusieurs pilotes, co-pilotes et hôtesses de l’air de Germanwings, la filiale low cost de la Lufthansa, ont même exercé leur droit de retrait et refusé de voler, trop touchés par les évènements. Ce n’était pas le cas du personnel naviguant prévu sur le vol qui assurait la liaison Hambourg-Cologne ce jour-là. Tous avaient en effet décidé de voler. Conscient que certains passagers étaient terrorisés à l’idée de monter dans son avion, le commandant de bord a pris les devants.

Avant le décollage, il est en effet sorti du cockpit pour s’adresser personnellement à eux. Là, devant plusieurs dizaines de passagers, il a fait tout son possible pour les rassurer. "Le pilote a expliqué combien l'équipage avait été touché par la catastrophe, rappelant que tout le personnel de son avion était toutefois présent sur la base du volontariat", a rapporté sur Facebook Britta Englisch, une passagère de ce vol. Très ému, il a ensuite expliqué "qu'il avait une famille et comptait bien la retrouver ce soir", a-t-elle également indiqué.

Publicité
Publiés sur Facebook par Britta Englisch, les propos du pilote ont rapidement été relayés à travers le monde. Les internautes ayant visiblement été touchés par l’initiative de ce commandant de bord. Aussi, samedi le message de la passagère avait déjà été "liké" ("aimé") par plus de 325 000 personnes. Et on imagine aisément ce que chiffre n’a cessé de grimper au cours du weekend. "Je tiens à remercier ce capitaine. Il a compris ce que nous ressentions. Il a également réussi à me détendre et à me faire passer un bon vol", a souligné la passagère sur le réseau social.

Vidéo sur le même thème - A320 : le vol minute par minute 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité