Au début du mois d’avril, le rapport concernant les circonstances du crash d’Air Algérie a été publié. Certains en ont tiré leurs propres conclusions. Planet.fr revient sur la théorie du complot évoquée.

En juillet 2014, le vol AH 5017 de la compagnie Air Algérie s’était écrasé au Mali faisant 116 victimes dont 54 Français. Le rapport du Bureau d’Etudes et d’Analyses a été publié le 2 avril 2015, peu de temps après le crash de l’avion de la Germanwings. Les conclusions du BEA sont donc passées complètement inaperçues.

Lire aussi -Avion perdu par Air Algérie : l'appareil s'est écrasé au Mali

Le journaliste, Thimothée Vilars, a rapporté dans les colonnes de L’Obs les résultats du BEA concernant le crash du vol d’Air Algérie qui effectuait la liaison Ouagadougou-Alger. Alors que les autorités affirmaient jusqu’à présent que le crash aurait été causé par un problème de givre, le rapport indique désormais qu’il serait dû à une négligence des pilotes. Ces derniers n’auraient vraisemblablement pas activé le système anti-givre, ce qui aurait provoqué un dysfonctionnement de certains capteurs. Le givrage de ces capteurs a alors causé un ralentissement de l’avion puis son décrochage.

S'agit-il d'une négligence ou d'un acte volontaire ?

Toutefois, il est nécessaire de rappeler qu’un groupe d’agents des services secrets français se trouvaient à bord. La présence de ces agents spéciaux a donné lieu aux théories les plus folles. L’accident n’en serait peut-être pas un, l’équipage aurait volontairement oublié d’activer le système anti-givre. Le BEA doit publier son rapport définitif en décembre.

Publicité
Ce mercredi, les proches des victimes de l’accident survenu en juillet 2014 se sont rendus à Ouagadougou au Burkina Faso afin de leur rendre un dernier hommage. Près de 300 personnes, convoyées par l’armée française, se sont rendus à Gossi dans le nord du Mali où une stèle a été érigée à 400 mètres des lieux du crash. Cette ville est située dans une zone instable où les rebelles touaregs et des djihadistes peuvent attaquer. Les familles des victimes étaient sous haute protection militaire.

Vidéo sur le même thème : Crash d'Air Algérie : qui sont les victimes françaises?

mots-clés : Crash, Air algérie

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité