La SNCF doit faire face à un nouveau problème de taille : A Nice, les nouvelles rames du TER sont trop hautes pour passer en Italie.

La SNCF serait confrontée à un nouveau couac : à Nice, les nouvelles rames TER seraient trop hautes pour permettre aux trains de passer sous les tunnels Italiens. Selon les informations de Nice Matin qui relaie celles de l’association Les naufragés du TER Grasse Vintimille, tout se jouerait à seulement quelques millimètres. Un "grain de sable" qui empêcherait les rames Régio 2N, commandées par la SNCF à Bombardier justement pour faire face à l’augmentation de passagers sur la ligne reliant les Arcs (Savoie) à Vintimille (Italie), de circuler jusqu’à la gare d’arrivée.

Aussi, et en attendant que des travaux soient entrepris, ces nouveaux TER restent à quai. Elles y seraient depuis le mois de novembre dernier. "La SNCF nous a confirmé du bout des lèvres que les Regio 2N qui devaient être enfin livrées en juillet n'iraient pas plus loin que Menton (Alpes-Maritimes) parce qu'elles ne passaient pas sous les tunnels", a affirmé Eric Sauri, le président de l'association dans les colonnes du quotidien niçois.

Un autre couac à 50 millions d’eurosUne situation que le PGD de la SNCF, Guillaume Pepy a voulu minimiser. "On adore Nice Matin. Mais quand vous mettez en service parfois il faut regarder, il peut y avoir un signal ici, il peut y avoir un début de quai… Tout ça s’arrange facilement".

A lire aussi - Rames trop larges : la SNCF devient la risée du web

Publicité
Ce n’est pourtant pas la première fois que la SNCF est confrontée à un problème de ce type. L’année dernière, Le Canard Enchaîné avait révélé que 2 000 rames trop larges avaient été commandées. Ce qui avait entrainé le rabotage de quelques 1 300 quais, pour un coût de 50 millions d’euros.

 A voir sur ce thème la bourde de la SNCF sur les TER trop larges