Le drapeau français accroché au fronton d’une école d’Ajaccio a été arraché dans la nuit de dimanche à lundi.  L’étendard a ensuite été brûlé et remplacé par le drapeau marocain.

Le personnel et les élèves de l’école maternelle des Jardins de l’Empereur à Ajaccio (Corse) ont fait une étrange découverte lundi matin. Le drapeau tricolore qui était habituellement accroché au fronton du bâtiment n’y était plus. A sa place, se trouvait l’étendard du Maroc. Selon les premiers éléments réunis, le drapeau français a d’abord été arraché puis brûlé avant d’être remplacé.

Un fait très rare en Corse mais qui est passible, depuis 2003, d’une amende de 7 500 euros et de six mois de prison si le geste a été commis en réunion. On ignore encore qui en sont les auteurs et quelles peuvent être leurs revendications. Une plainte a toutefois été déposée et une enquête ouverte par la Direction de la sécurité publique de Corse-du-Sud.

Des drapeaux français brûlés à l’étranger le weekend dernierLa dernière fois qu’un drapeau tricolore a été brûlé en Corse remonte à 2012. Il s’agissait alors de l’étendard du fronton d’une mairie mais l’acte n’avait pas été revendiqué, rappelle France 3.

Publicité
En revanche, de nombreux drapeaux français ont été brûlés à l’étranger au cours de ces derniers jours. Une réaction à la publication du tout dernier numéro de Charlie Hebdo, le tout premier depuis l’attentat dont il a été victime, dont la Une affichait une nouvelle caricature de Mahomet.

A voir sur le même thème : Pakistan : un rassemblement anti Charlie Hebdo tourne à l'affrontement

Publicité
Publicité