Deux nouveaux attentats à la bombe ont eu lieu dans la soirée de mercredi en Corse. Ils visaient une résidence secondaire et un chantier de grande surface.

Deux attentats à l'explosif ont été commis dans la nuit de mercredi dans le sud de la Corse. La première cible était une villa située en Corse-du-Sud, dans le village de Cargèse. Construite en périphérie de la station balnéaire, la résidence a été touchée par une explosion avant qu'un incendie ne se déclenche. La propriétaire des lieux, la maire UMP de Senlis, dans l'Oise, Pascale Loiseleur, n'était pas sur les lieux au moment de l'attentat. Cette attaque fait suite à une série d'autres ciblant les maisons de continentaux depuis le début de l'année.

L'autre attentat a visé le chantier d'un centre commercial. C’est le Leroy-Merlin de la commune de Mezzavia près d'Ajaccio qui a été touché aux alentours de 20h. Le magasin, qui devrait employer 150 personnes pour une superficie totale de quelque 9000 m2, doit ouvrir au début de l'année 2014 nous apprend l'AFP. L'endroit, qui fait face à l'enceinte du stade du Gazélec Ajaccio, a rapidement été bouclé par la police.

Publicité
Si les dégâts matériels sont peu spectaculaires, ils sont néanmoins importants et risquent de perturber l'avancement du chantier. Trois ouvriers qui travaillaient sur le site ont été commotionnés par le souffle de l'explosion. La question de la grande distribution est un sujet sensible dans l'île de Beauté, région qui possède le plus de supermarchés par habitant de France. A Ajaccio, de nombreux artisans se plaignent de l'asphyxie de leur commerce en centre ville par la grande distribution. Les deux attentats n’ont pour l’heure pas été revendiqués. En 2012, 85 attentats ont été commis en Corse

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité