Une récente étude révèle que les ménages français pourraient récupérer près de 2.000 euros rien qu’en se débarrassant des objets qu’ils ont chez eux et dont ils ne servent plus.

Vider son placard pour remplir son porte-monnaie. C’est un peu le concept mis en avant pas une étude* réalisée par TNS Sofres pour le site d’enchères en lignes eBay. Celle-ci montre en effet que les ménages français gagneraient à récupérer de coquettes sommes rien qu’en faisant un peu le tri dans leurs caves et greniers.  D’après l’enquête, les domiciles des couples français regorgeraient d’objets en tout genre inutilisés qui, une fois vendus pourraient rapporter gros. EBay souligne même qu’ils pourraient permettre de gagner jusqu’à 1.960 euros. Parmi les objets les plus souvent retrouvés dans les armoires et qui se revendent ensuite facilement, figurent notamment les collections de timbres, les bandes dessinées, les pièces de monnaie, les sacs à mains, les bijoux, les téléphones portables et la vaisselle en porcelaine.

Les Italiens, champions de l’entassementL’étude réalisée par TNS Sofrès situe par ailleurs la France par rapport à ses voisins européens en matière d’entassement. On découvre ainsi que les Italiens sont champions avec en moyenne 85 objets oubliés par foyer. Viennent ensuite les Belges (65 objets), les Autrichiens (54 objets), les Espagnoles (54 objets), les Polonais (50 objets), l’Irlande (41 objets) et la France (41 objets). Les Allemands et les Britanniques seraient, quant à eux, moins attachés aux vieilleries avec respectivement 39 et 28 objets.

Autre surprise de cette étude : contrairement aux idées reçues, les femmes n’ont pas plus de difficultés que les hommes à se séparer de leurs vieux objets, au contraire. La gent masculine aurait en effet davantage de mal à se débarrasser des objets dont elle ne se sert plus (55 en moyenne, contre 37 pour les femmes). Ce qui représenterait, en moyenne et une fois revendu, la somme de 1.822 euros. Concernant l’âge, ce sont les 16-24 ans qui possèderaient le plus d’objets inutilisés.   

Publicité
*L’étude "Objets non utilisés" a été réalisée par TNS Sofres en ligne pour eBay du 29 mars au 3 avril 2012, auprès d’un échantillon de 1.057 représentatif de la population française. Elle a également été menée dans 9 pays européens.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :