Dimanche, l’arlerte enlèvement a été déclenchée pour le rapt du petit Rifki. L’enfant a été retrouvé grâce au dispositif qui a permis à une femme de reconnaître l’enfant dans un TGV.

Ce dimanche en début de matinée, l’alerte enlèvement a été declenchée en France. Le petit Rifki, disparu la veille, a finalement été rerouvé à bord d’un TGV en compagnie de son ravisseur.

Le dispositif de l'alerte enlèvement a été mis en place officiellement en 2006. Il est directement inspiré du plan "Amber alert" crée au Texas (Etats-Unis) en 1996 après l’enlèvement d’Amber Hagerman, une fillette de 9 ans, qui sera finalement retrouvée assassinée.

L’objectif est de permettre la diffusion massive d’informations précises de l’enlèvement sur tout le territoire. Une photo de l’enfant et du ravisseur, s’il est connu, sont diffusées et un texte relatant la description physiques de l’enfant et du ravisseur accompagne la photo. Enfin, un numéro et une adresse de courriel sont fournis. Le message est diffusé durant 3 heures sur toutes les chaînes de télévision, la radio, les agences de presse, les panneaux d'autoroutes, les transports en commun et enfin les gares.

100% de réussite

Publicité
C’est le procureur de la République, en collaboration avec les enquêteurs et après avoir consulté le ministère de la Justice, qui prend la décision de déclencher l’alerte enlèvement. Quatre critères doivent être réunis : la victime doit être mineure, l’enlèvement doit être avéré, la vie ou l’intégrité physique de la victime doit être en danger, enfin le procureur doit être en possession d’éléments d’informations dont la diffusion peut permettre de localiser l’enfant ou le suspect. Si possible, les parents doivent donner leur accord pour la diffusion de l’alerte enlèvement.

Ce dispositif connaît un taux de 100% de réussite en France, après avoir été déclenché à 16 reprises.

Vidéo sur le même thème - Alerte enlèvement : "pas de lien de parenté" entre Rifki et le suspect, selon le procureur  

 
mots-clés : Alerte enlèvement
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité