Une ceinture d’explosifs a été découverte dans une poubelle à Montrouge (Hauts-de-Seine). Elle pourrait avoir été portée par Salah Abdeslam, le terroriste présumé en fuite.

Les éboueurs de Montrouge (Hauts-de-Seine) ont fait une étrange découverte lundi dans une poubelle. Une ceinture d’explosifs, selon BFMtv remplie d’écrous, a ainsi été découverte sur "un tas d’encombrants". Toutefois, l’engin n’était toutefois pas muni d’un système de mise à feu.

Reste que cette ceinture d’explosifs pourrait être celle de Salah Abdeslam, dont le téléphone portable avait été localisé dans la zone le soir des attentats. Le véhicule loué par ce dernier en Belgique a aussi été retrouvé à cet endroit mardi dernier.

Le TATP, un explosif puissant mais instable

Les ceintures d’explosifs que l’on retrouve sur la plupart des kamikazes se composent à peu près toutes de la même manière. Elles contiennent du TATP ou peroxyde d’acétone, une matière explosive très puissante dont les ingrédients se trouvent facilement dans le commerce : acide sulfurique, présent dans les produits pour déboucher les canalisations, eau oxygénée (peroxyde d'hydrogène), acétone. Cependant, sa fabrication reste complexe et nécessite l’intervention d’un artificier.

Publicité
La substance explosive est ensuite reliée par des fils électriques à un détonateur que le terroriste presse pour faire exploser la charge. Avant cela, le tout est caché dans des bandes de tissus et de velcros, garni le plus souvent d’écrous ou autres petits objets pour que ceux-ci, au moment de l’explosion, soient projetés et fassent davantage de dégâts aux alentours. Mais le dispositif artisanal est ultra-sensible, notamment aux variations thermiques, et peu exploser à tout moment sur le kamikaze qui le transporte au niveau de l’abdomen.

Vidéo sur le même thème : Attentats du 13 novembre : une ceinture d'explosifs retrouvée à Montrouge, celle de Salah Abdeslam ?

mots-clés : Montrouge

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité