Des chercheurs danois ont mis au point une étude expliquant comment réduire la longueur les files d’attente. Découvrez leur solution.

Arrêter la méthode du "premier arrivé, premier servi". Voici l’astuce suggérée en 2012 par une étude danoise pour éviter les files d’attente trop longues, a récemment rapporté Slate. Les chercheurs de l’université du Danemark du sud ont établi une théorie publiée sur le site Discussion papers on Business and Economics. D’après celle-ci, la solution consisterait à ce que les derniers arrivés soient les premiers servis. La théorie n’est toutefois valable que dans le cas où des personnes peuvent s’engager à tout moment dans la queue à partir d’une heure d’ouverture précise, comme lors d’un embarquement à bord d’un avion par exemple.

A lire aussi - Eviter les files d’attente dans les magasins, c’est possible !

En effet, selon les chercheurs, le principe du "premier arrivé, premier servi" incite les gens à arriver le plus tôt possible. Sauf qu’ils ont alors tendance à s’entasser et font la queue plus longtemps. Pour y remédier, les chercheurs proposent que les gens rejoignent la file d’attente de manière plus continue, et donc plus lente.

Les chercheurs ont réalisé un test grandeur nature

Publicité
Afin de mettre en pratique leur théorie, les chercheurs ont réalisé un test grandeur nature. Avec l’aide de 144 participants, ils ont expérimenté trois systèmes de file d’attente. Verdict ? La méthode du "premier arrivé, premier servi" augmente considérablement la longueur de la file d’attente. Le système de "service aléatoire" (où le positionnement des gens dans la queue n'importe pas) permet, lui, de diminuer le temps moyen d’attente. Enfin, le procédé du "dernier arrivé, premier servi" permet d’obtenir un flux plus continu et diminue largement le temps moyen d’attente.

Toutefois, lorsque les chercheurs ont demandé aux participants quelle méthode leur semblait la plus équitable, ceux-ci ont répondu qu’il s’agissait du "premier arrivé, premier servi".

En vidéo sur le même thème - Les files d’attente s’allongent dans un centre d’impôts à Nice