Selon un rapport intitulé "L’état de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France" publié la semaine dernière par le gouvernement, un étudiant coûte en moyenne 11 630 euros par an à l’Etat.

Une étude réalisée dans le cadre du rapport "L’état de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France", et publiée cette semaine par le gouvernement, révèle qu’un étudiant français coûte en moyenne 11 630 euros par an à l’Etat. Il énonce aussi que sur un nombre total de 2 347 800 étudiants, 650 000 d’entre eux sont boursiers. Parmi eux, 273 ont touché une bourse au mérite. Ces bourses représentent un montant de 5,9 milliards d’euros.

Certains coûtent plus cher que d'autresDans le détail, celui qui coûte le plus cher est l’étudiant de CPGE, Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles. Il coûte  en moyenne 15 000 euros à l’Etat, alors qu’un étudiant d’une université publique coûte environ 10 770 euros par an. Cette différence s’explique par la différence du taux d’encadrement pédagogique, soit le nombre de professeurs.

Publicité
Des étudiants déprimés aussiL’enquête reprend des éléments alarmants. Les élèves des classes préparatoires aux grandes écoles sont une deuxième fois numéro un dans un autre des classements de cette étude. Ce sont eux qui coûtent le plus cher, mais ce sont aussi les plus déprimés. Selon l’enquête, 88% d’entre eux se disent fatigués, 61% nerveux et 45% déprimés. Toutes catégories confondues, un étudiant sur trois tomberait dans la déprime et un sur quatre souffrirait d’isolement.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité