Une étude publiée jeudi a évalué le coût de la prostitution en France, en prenant en compte plusieurs critères.

Une étude baptisée "Prostcost" et financée par la Commission européenne révèle que la prostitution coûterait 1,6 milliard d’euros par an à la société française. Elle a été menée par l'association le Mouvement du Nid, qui milite pour l'abolition de la prostitution, et la société d’experts Psytel. L’objectif est d’établir le coût de la prostitution en "prenant à revers le mythe d’une prostitution créatrice de croissance", comme le rapporte Les Echos.

Lire aussi - Prostitution : le Sénat opte pour le délit de racolage

37 000 personnes se prostitueraient en France

La France compterait 37 000 personnes qui se prostituent dont 62% travaillant sur Internet, 30% dans la rue et 8% dans des bars à hôtesses ou des salons de massage. Les spécialistes estiment le chiffre d’affaire de la prostitution à 3,2 milliards d’euros. Le revenu annuel de chaque prostituée est évalué à 87 700 euros. Toutefois, "l'argent des clients de la prostitution est en bonne partie soustrait au circuit de l'économie classique" et la plupart du temps "envoyé à l'étranger", d’après l’étude. Cependant, ces recettes ne seraient pas recevables en France étant donné que le proxénétisme y est interdit.

L’évasion fiscale liée à la prostitution s’élèverait à 853 millions d’euros

"Si les clients de la prostitution dépensaient leur argent dans n'importe quelle autre activité, la société française économiserait chaque année plusieurs centaines de millions d'euros de dépenses liées aux conséquences de la prostitution et augmenterait ses recettes fiscales", signalent les auteurs de l’étude qui estiment cette évasion fiscale à 853 millions d’euros.

Lire aussi -La réglementation de la prostitution à travers les époques

D’autre part, les dépenses sociales telles que les allocations dont bénéficient les prostituées atteignent entre 50 et 65 millions d’euros et les fonds attribués aux associations qui leur viennent en aide sont de 2,4 millions d’euros. Le coût humain pour les prostituées s’élèverait à 311 millions d’euros. En effet, les conséquences sociales liées indirectement à la prostitution comme le placement des enfants, les homicides ou suicides valent 306 millions. Quant aux frais de police et de justice, ils atteindraient 35 millions d’euros et les frais de santé 86 millions d’euros.

Comptabiliser les recettes de la prostitution dans le PIB ?

Publicité
En 2014, la Commission européenne avait proposé aux pays membres de l’Union européenne d’augmenter leur richesse nationale en comptabilisant les activités illicites comme la drogue et la prostitution dans leur PIB. La France avait refusé en arguant que la prostitution correspond à une exploitation des personnes en précarité.

Vidéo sur le même thème : Prostitution : Faut-il pénaliser le client ? 

mots-clés : Prostitution, Coût, 1
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité