Une patiente venue elle aussi accoucher à la clinique de la Muette en octobre 2011, se serait brûlée à cause de Carla Bruni. Le 8 décembre dernier, la clinique a été condamnée pour défaut d'organisation.

Cette patiente a probablement un souvenir amer de son accouchement. Admise le 21 octobre 2011 à la clinique de la Muette (16ème arrondissement de Paris), elle se serait brûlée et n'aurait pas pu bénéficier d'une chambre à quelques heures de son accouchement à cause de l'ex-Première dame, Carla Bruni-Sarkozy, venue elle aussi accoucher. La patiente, qui avait mis au monde son enfant dans des conditions particulières, a eu ensuite recours à la justice dans l'espoir d'obtenir un dédommagement. Le 8 décembre dernier, le tribunal lui a donné raison et  a ainsi évoqué un "défaut d’organisation de la clinique". Cette dernière a été inculpée puis condamnée à verser 7 500 euros de dommages et intérêts ainsi que 1 500 euros de frais de justice.

Brûlée au second degré par un plateau-repas

En effet, le 19 octobre 2011 une grande partie du bâtiment avait été réquisitionnée par Carla Bruni-Sarkozy, venue y mettre au monde la petite Giulia. C’est dans ce contexte que la plaignante s’était retrouvée en salle de travail, non pas pour accoucher dans l’immédiateté, mais pour… déjeuner ! Ainsi le jugement, rapporte qu’ "en l’absence de table son plateau-repas a été posé directement par la sage-femme sur elle", et plus précisément sur "ses cuisses encore anesthésiées". Bien que la jeune femme n’ait rien senti à cause de l’anesthésie, le tribunal a constaté qu’elle avait "subi des brûlures au second degré sur la cuisse droite".

Publicité
Le tribunal, a également souligné le manque de soins administrés à la patiente dans la mesure où elle "n’a vu un médecin que vingt-quatre heures après les événements alors qu’une brûlure survenant sur un membre totalement anesthésié aurait pu présenter un caractère de gravité nécessitant des soins en urgence".

Vidéo sur le même thème : la sécurité sociale souhaite raccourcir les séjours à la maternité.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité