Un homme âgé de 52 ans a été abattu de cinq balles vendredi soir par des policiers à Échirolles, en Isère. Une enquête a été ouverte et les policiers ont été placés en garde à vue. 

Un habitant de la commune d’Échirolles, en Isère, a été abattu de cinq balles par la police, vendredi en début de soirée, selon des informations du Dauphiné Libéré. L'homme, âgé de 52 ans, les aurait menacés lors d'une intervention. 

"Selon les premiers éléments de l’enquête, deux équipages de la sécurité publique sont intervenus pour un homme apparemment en état d’ivresse, qui venait de menacer un voisin avec une machette à la suite d’une altercation. A l’arrivée des policiers, l’homme, qui se trouvait dans le jardin de son habitation, les aurait menacés avec une machette, puis aurait fiché cette machette dans le sol", rapporte le journal local. 

"C'est une bavure, une grosse bavure"

Il aurait ensuite pointé une arme en direction des policiers, ce qui aurait poussé ces derniers à agir. Au moins cinq balles auraient touché le quinquagénaire. Deux armes au moins - un pistolet automatique et un fusil d'assaut - auraient été utilisés pour le neutraliser. 

L'inspection générale de la police nationale (IGPN) et la police judiciaire souhaitent faire la lumière sur cette affaire et ont placé cinq policiers présents lors des faits en garde à vue. "Aucun élément complémentaire n’a été donné sur la nature exacte de l’objet pointé sur les policiers", précise Le Dauphiné Libéré. 

Publicité
La femme du défunt parle de son côté de bavure. "Pour moi, c'est une bavure, une grosse bavure. Vous vous rendez compte, cinq balles. Ils auraient pu le blesser, au lieu de le tuer directement (…) Je vais porter plainte de toute façon, je ne vais pas laisser l'affaire comme ça", a-t-elle réagi, interrogée par RTL.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :