Violemment opposée à l’union homosexuelle, Christine Boutin ne rate jamais une occasion de manifester son désaccord avec la loi sur le mariage pour tous. Mais quand un internaute lui rappelle qu’elle est mariée avec son cousin, elle voit rouge : où est le problème puisque la loi l’y autorise.

Le mariage pour tous, Christine Boutin est contre et ne manque jamais une occasion de le rappeler. Dernière sortie en date : le 27 mai, invitée sur RMC, la présidente du Parti chrétien-démocrate a commenté le palmarès du Festival de Cannes, où Le Vie d’Adèle, d’Abdellatif Kechiche, qui raconte la passion d’une lycéenne pour une étudiante des Beaux-Arts, s’est vu décerner la Palme d’Or. « On ne peut pas voir un film, une série à la télévision sans qu'il y ait les gays qui s'expriment. Maintenant, c'est la Palme d'or, bon, ça va, quoi. Voilà » a commencé Christine Boutin. » Aujourd'hui, la mode, c'est les gays. [...] On est envahi de gays » a-t-elle estimé.« Madame Boutin, vous qui êtes mariée avec votre cousin germain »Mais les dérapages de Christine Boutin en énervent certains, qui pensent qu’elle devrait peut-être d’abord balayer devant sa porte avant de critiquer le voisin. Invitée de l’émission Ça vous regarde sur LCP, elle a à son tour été interpelée par un internaute. « Madame Boutin, vous qui êtes mariée avec votre cousin germain, cela ne vous dérange pas de vous immiscer dans la vie privée des homosexuels ? » Il n’en fallait pas plus pour que Christine Boutin voie rouge. « Je ne répondrai pas à cette question, j'en ai par-dessus la tête qu'on me parle de mon cousin » a-t-elle rétorqué. « La loi de la République n'a jamais interdit qu'on se marie entre cousins. La seule restriction qui puisse exister, c'était sur le plan religieux, alors monsieur, laissez-moi tranquille avec mon mari, qui est mon époux depuis 45 ans ! »

Publicité
« C'est une affaire privée et la République l'autorise »Visiblement satisfait de sa réaction, l’internaute en a profité pour conclure : « Je vous laisse tranquille avec votre mari, mais laissez-nous tranquilles en tant qu'homosexuels ! Moi, je ne vais pas faire des manifestations contre les adultes incestueux consentants entre eux ! » Christine Boutin, elle, s’est dit outrée. « Franchement ! Vous rendez-vous compte de l'insulte que vient de me faire ce monsieur ? » s’est-elle écriée. « C'est une affaire privée et la République l'autorise, alors, ça suffit ». Un argument qui s’applique aussi désormais au mariage pour tous… 

 
Publicité