Jeudi soir, Christine Angot était l’invitée inattendue de "L’Emission politique" sur "France 2" face à François Fillon. Découvrez cette romancière qui s’en est violemment pris au candidat.

Christine Angot a fait un passage très remarqué sur France 2 jeudi. Invitée mystère de "L’Emission politique", où David Pujadas recevait François Fillon, elle a violemment attaqué le candidat à l’élection présidentielle, lui reprochant d’être "malhonnête" en maintenant sa candidature malgré sa mise en examen et dénonçant son "chantage au suicide".

Auteur très médiatisée depuis la publication de L’Inceste en 1999, Christine Angot a publié de nombreux romans et pièces de théâtres, dont certains ont obtenu des prix littéraires. Elle a notamment reçu le prix France Culture en 2005 et le prix de Flore en 2006. Elle est aussi connue pour les lectures publiques de ses œuvres sur des scènes théâtrales.

Elle a raconté sa relation avec Doc Gynéco dans un roman

Adepte de l’autofiction, Christine Angot a été au cœur de plusieurs controverses. Pour Les Petits sorti en 2013, elle avait été condamnée à verser 40 000 € pour atteinte à la vie privée à une femme qui s’était reconnue dans le roman. Auparavant, la romancière s’était aussi inspirée de son histoire avec le chanteur Doc Gynéco pour écrire Le Marché des amants, publié en 2008. "J’ai eu l’impression d’ouvrir une porte et de me voir faire l’amour ! Je ne m’attendais pas à une description aussi… impudique", avait déclaré le chanteur à Elle au moment de la sortie du roman.

Publicité
"L’Emission politique" n’était pas le premier coup d’éclat de Christine Angot. En 2015, elle avait fait pression auprès de l’équipe de l’émission "On n’est pas couché" (France 2) pour ne pas être présente sur le plateau en même temps que Michel Houellebecq, comme l’avait révélé L’Express. Plus récemment, elle a publié une lettre ouverte dans le Journal du Dimanche dans laquelle elle demandait à François Hollande de se représenter à l'élection présidentielle. "Vous ne pouvez pas laisser pourrir la situation. Vous ne pouvez pas laisser le pays se décomposer comme c'est en train de se passer. Vous ne pouvez pas laisser le pays se désintégrer. (…) Il n'y a plus que vous. Ayez le courage. Relevez le gant", avait-elle écrit le 26 février dernier.

En vidéo sur le même thème - Christine Angot à François Fillon : "Votre parole est malhonnête"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité