Ce mercredi, la dernière Une de "Charlie Hebdo" moque la dédiabolisation du Front National.

©Charlie Hebdo

Ce mercredi, c'est vraiment reparti. La troisième Une de Charlie Hebdo depuis les attentats du mois de janvier n'évoque cette fois-ci pas l'attaque dont a été victime la rédaction. Mais alors, quel thème pour remplacer l'ancien sujet ? Le Front national et sa tentative de dédiabolisation, une des cibles préférées de l'hebdomadaire satirique.

"Le FN ne fait plus peur"

Avec son dernier numéro publié ce mercredi, l'hebdomadaire semble passer à autre chose. Terminées les allusions au drame de ce début d'année, c'est au tour du Front national de s'attirer les foudres des crayons aiguisés de Charlie Hebdo. Sur cette Une intitulée "Le FN ne fait plus peur", le caricaturiste Willem a décidé de représenter deux hommes aux allures de skinheads, batte de baseball en main. Seulement, les hommes bourrus, en réalité militants du Front national, ont des ailes dans le dos et une lyre en main. "Dédiabolisé à fond !", clame l'un d'entre eux, à la fois sinistre et résigné. Une couverture qui s'inscrit évidemment dans le style du journal satirique, preuve que le retour aux sources a été opéré.

A lire aussi - En images : quelques caricatures du Charlie Hebdo de la semaine dernière

1,56 million d'exemplaires

Publicité
Selon une annonce du journal, relayée par Libération, ce numéro a été tiré à 1,56 million d'exemplaires. Près de 150 000 seront exportés et plus de 250 000 sont d'ores et déjà réservés aux abonnés. Une impression logiquement revue à la baisse, après que "C'est reparti !", le précédent numéro, a été tiré à 2,5 millions d'exemplaires. Ce lundi, 1,5 million d'entre eux s'étaient écoulés. D'ailleurs, le thème de la dédiabolisation du FN avait déjà été abordé par Luz dans une caricature représentant Marine Le Pen égorgeant La Marianne.

Vidéo sur le même thème - Pape et djihadistes en Une de Charlie : "ils sont fondamentalement anticléricaux"