La veuve du journaliste Michel Renaud, assassiné lors des attaques de janvier 2015, accuse le magazine satirique de s’accaparer les fonds destinés à l’indemnisation des familles de victimes.

Un peu plus d’un an après l’attentat du 7 janvier contre la rédaction du magazine satirique, Charlie Hebdo est toujours dans la tourmente.

Selon La Montagne, la veuve de Michel Renaud, l’un des journalistes tués lors de l’attaque, accuse le journal d’avoir détourné des fonds pour son profit. Il s’agit de l’argent engrangé par les ventes du numéro post-attentat et que le journal s’était engagé à redistribuer aux familles des victimes des frères Kouachi.

"Une intention de détourner les fonds promis initialement aux familles"

Selon Gala Renaud, "les acheteurs du journal comme les victimes de l’attentat et leurs ayants droit ont été dupés par la direction (…), qui est délibérément et unilatéralement revenue sur ses engagements (…). Ce revirement démontre en réalité une intention de détourner les fonds promis initialement aux familles."

A lire aussi PHOTO Charlie Hebdo : nouvelle polémique sur les attentats de Bruxelles

La veuve du journaliste, qui parle de Charlie Hebdo comme "le journal le plus riche de France" après avoir été "dans une situation financière catastrophique", estime qu’il s’agit là d’une "injustice profonde". Elle a donc décidé de poursuivre en justice la direction du journal.

Publicité
De son côté, la directeur du journal, Eric Portheault, a déclaré au quotidien La Montagne que Charlie Hebdo avait "toujours déclaré que le produit de la vente du journal serait consacré à assurer sa pérennité". Pour lui, "ce choix légitime ne saurait être remis en cause par cette initiative sans aucun fondement juridique ou moral"

Vidéo sur le même thème : Cyril Hanouna étrillé par Charlie Hebdo : découvrez la réponse de l'animateur !

Publicité