Deux jeunes garçons sont morts dans un accident de la route, en Charente ce dimanche à l’aube, alors qu’ils tentaient d’empêcher leur ami de se suicider. Ce dernier s’est donné la mort avec un fusil de chasse.

Les faits ont débuté aux environs de 5 heures du matin, dimanche dernier. Un jeune garçon, âgé de 22 ans, est parti d’une boite de nuit de Marthon, en Charente, après que sa petite amie, présente sur place, lui a annoncé mettre un terme à leur relation.  Il a alors pris son véhicule afin de rentrer chez lui, à Vouzan, à 9 km de là, pour se suicider.

Un suicide après l'annonce d'une rupture

La jeune fille en question a prévenu leurs amis, qui passaient la soirée avec eux, de la menace que venait de faire le jeune de 22 ans. "Elle a expliqué à ses copains qu'il voulait se mettre un coup de fusil", rapporte le patron de la boite de nuit.

Un de ses copains âgé de 21 ans ainsi que son cousin, quant à lui âgé de 17 ans, sont montés dans la voiture de la jeune fille afin de se vendre chez leur ami et l’empêcher de se suicider. Cependant, ces derniers n’arriveront jamais à destination, ils ont été victimes d’un accident de la route.

Les deux garçons ont heurté un poteau EDF

Le véhicule dans lequel se trouvaient les deux garçons a heurté un poteau EDF, le choc a été très violent. Ils sont tous les deux morts sur le coup. "Ils devaient tout de même aller très vite. On ne plie pas un poteau en béton comme cela. J'en ai vu, des accidents, mais des comme celui-ci…" explique Monique Frodeau, la maire de Saint-Germain-de-Montbron.

De son côté, le jeune garçon de 22 ans s’est donné la mort dans son véhicule une fois arrivé chez lui à l’aide d’un fusil de chasse.

Deux enquêtes ouvertes

A la suite de ce drame, deux enquêtes ont été ouvertes. La première pour connaître les causes exactes de la mort du jeune de 22 ans qui s’est suicidé. La deuxième afin d’éclaircir les circonstances de l’accident.

Publicité
"C'est un concours de circonstances incroyable, un enchaînement bouleversant, qui laisse aujourd'hui trois morts, trois familles en deuil", a déclaré Monique Frodeau, qui connaît bien deux des familles touchées. Les trois garçons étaient qualifiés de sympathiques et sans histoires par leurs amis.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :