Samedi dernier, une femme de 90 ans a tué son amie devant le club de belote d’un village de Charente. La cause ? Elle n’a pas trouvé la pédale de frein.

(photo d'illustration)

Faits divers pour le moins surprenant devant le club des aînés de Bécheresse (Charente). Agées respectivement de 90 et 88 ans, Gabrielle et Muguette avait pour habitude d’aller jouer à la belote le samedi après-midi dans un petit village de Charente, situé près d’Angoulême. Gabrielle est au volant, Muguette est assise à sa droite. Le soleil tapant fort, Gabrielle décide de garer sa voiture à l’ombre des arbres. Pour l’aider à manœuvrer, Muguette est sortie de la voiture. Ensuite, viens le moment où tout va déraper.

"Je n’ai pas trouvé la pédale de frein"

La manœuvre vire au cauchemar. Ne s’apercevant pas d’un petit talus d’herbe devant la voiture, Gabrielle, la conductrice, accélère. Elle percute de plein fouet son amie Muguette qui décède sur le coup. "Je n’ai pas trouvé la pédale de frein. Pourquoi je n’ai pas trouvé la pédale de frein?", a confié Gabrielle en état de choc. "Elle voulait rentrer à la maison s’enfermer, mais le psychologue a dit qu’il ne fallait pas qu’elle reste toute seule. Elle ne tient plus debout, et n’arrête pas de se remémorer la scène", a raconté sa fille. Avant d’ajouter : "C’est un accident qui peut arriver à n’importe qui et à n'importe quel moment".

"Un accident bête"

Publicité
D’après la Charente Libre, les deux nonagénaires faisaient partie "d’une petite clique de quatre copines". "Elles étaient constamment ensemble. C’est un accident bête, mais parfois à 90 ans, on n’a pas tous ses réflexes", confie Gérard Puaud, maire de Bécheresse. Muguette était très connue localement. "Son feu mari était facteur et sa fille et son petit-fils sont pompiers à la caserne de Blanzac. D’ailleurs c’est son petit-fils qui est intervenu sur le lieu du drame", a raconté le maire de la commune.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité