Neuf personnes interpellées en 48 heures, deux suspects toujours en fuite... La traque aux terroristes présumés des attentats de Paris et de Bruxelles continue. 

 

Quelques jours après les attentats de Bruxelles, qui ont fait 31 morts, les polices françaises et belges ont arrêté neuf personnes au total en 48 heures, dont trois sont liées à un projet d'attentat déjoué en France. 

Parmi les personnes interpellées, on retrouve Réda Kriket, qui était recherché par toutes les polices européennes depuis deux ans, sous le coup de mandats d'arrêt émis par la France et la Belgique. Il est soupçonné d'avoir préparé un attentat déjoué en France. 

"Il y a toujours une menace qui pèse" 

C'est un coup de filet décisif dans la chasse aux terroristes, les enquêteurs recherchant des jihadistes qui seraient liés aux attentats de mardi à Bruxelles et du 13 novembre à Paris. "Nous savons qu'il y a d'autres réseaux. Même si celui qui a commis les attentats de Paris et de Bruxelles est en voie d'être anéanti, il y a toujours une menace qui pèse", a toutefois déclaré en fin de semaine le président français François Hollande. 

Publicité
Deux suspects impliqués dans les explosions de mardi à l’aéroport de Zaventem et à la station Maelbeek restent quant à eux toujours en fuite. "L’un a déposé une valise qui n’a pas explosé dans le hall d’accueil de l’aéroport. L’autre a été filmé en compagnie de Khalid El Bakraoui, le  kamikaze du métro", précise Libération.

En vidéo sur le même thème - Attentats de Bruxelles : 4 hommes impliqués, dont les frères El Bakraoui

 

Publicité