Le premier jour de la vente aux enchères d’une partie de la cave de l’Elysée a déjà dépassé les estimations qui avaient été faites : près de 300.000 euros ont été récoltés.

Les amateurs de grands crus n’ont pas hésité à faire monter les enchères. La vente aux enchères d’une partie de la cave de l’Elysée a commencé sur les chapeaux de roue jeudi. Pour ce premier jour, 295.663 euros ont en effet été récoltés notamment grâce à la vente de deux Petrus 1990 adjugés 5.000 et 5.800 euros. Parmi les nombreux acheteurs que cette vente exceptionnelle a réunis, figurait Fan Dongxing, un Chinois importateur de vins français. Celui-ci s’est distingué en raflant de nombreux lots et la moitié des Cognac mis en vente. C’est lui qui a par ailleurs obtenu la bouteille de Petrus 1990 pour plus de 5.000 hors frais. "Je suis très heureux", a-t-il ainsi confié avant d’expliquer : "Les Chinois aiment beaucoup le vin français. Certains seront peut-être pour nous, j'en revendrai à des amis professionnels".

Et si Fan Dongxing était incapable de dire combien exactement il a dépensé jeudi, il a promis de revenir ce vendredi pour la deuxième partie de la vente prévue à 14 heures.

Des prix multipliés par deux, trois ou quatreCette vente aux enchères s’est déroulée dans la plus célèbre des salles prévues à cet effet, à Drouot. De nombreux curieux ont également fait de déplacement pour assister à ce rare évènement. Et même si les bouteilles n’ont pas été présentées, ils n’ont pas boudé leur plaisir. Principalement achetés par des clients au téléphone et sur Internet, les crus les plus prestigieux ont été vendus dès jeudi pour la plupart. Souvent multipliés par deux, trois ou quatre, les prix se sont envolés. Un château l'Angelus de 1961, estimé à 220 euros, a en effet été vendu à 1.100 euros, et la bouteille la plus ancienne, un Château Latour 1936, a été adjugée à 3.500 euros.

Publicité
Toutes les bouteilles vendues à cette vente portent une étiquette mentionnant leur provenance, "Palais de l'Elysée", et la date de la vente. C'est la toute première fois que l'Elysée vend ainsi une partie de sa cave, 1.200 bouteilles, soit environ un dixième de ses bouteilles. La cave a été créée en 1947 alors que Vincent Auriol était président de la République. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publiez votre commentaire

3 commentaires

Vins de l'Elysée. Cette vente

Portrait de darnac47

Vins de l'Elysée. Cette vente est MINABLE. Les quelques milliers d'Euros récoltés (en plus-value) ne représentent RIEN par rapport au budget de l'ETAT et DES COLLECTIVITES LOCALES DIVERSES VARIEES ET  NOMBREUSES. C'est du 'show biz' de la 'poudre aux yeux', de l'effet d'annonce pour soit disant montrer que la tête (?) de l'Etat se serre la ceinture. Comme cette tête impose aux millions de citoyens de se serrer la ceinture (en plus sans effets positifs réels).

Je voudrais que les hôtes de notre pays, même accueillis par ce pantin de Hollande, le soient avec faste, avec mise en valeur de nos produits phares, nos vins et autres. C'est l'éclat de la France, parmi d'autres. Je suis d'accord pour qu'ils soient bien reçus, à mes frais, car celà fait partie de la brillance de la France.

Qu'il (Hollande) ne fasse plus assumer par le budget de l'Etat, donc par nous, les dépenses engendrées par sa basse femelle. Sur la durée (?? combien sa liaison durera-t-elle ?) cela devrait engendrer plus d'économies que les plus values de cette vente publicitaire.

Il essaie de nous balader, avec moi il n'y arrive pas. Réagissez  concitoyens !!

Votez pour ce commentaire: 

Et cela continue, on brade LA

Portrait de KITHI

Et cela continue, on brade LA FRANCE, vive les Chinois, les Quatariens, l'Arabie Saoudite qui achètent à tour de bras nos hôtels, des propriétés viticoles, des vins qui sont devenus rares et qui ont sans doute une histoire ayant échelonnés les divers Présidents, mais l'autre s'en moque... La France aux Français, cela devient difficile, nous n'allons bientôt plus être "maîtres" chez nous si l'on peut dire. Que l'on supprime dès la rentrée le CUMUL DES MANDATS qui avait été promis mais ne se fera jamais, ON ECONOMISERA DES SOUS, que l'on arrête de payer pendant un certain nombre d'années et une retraite équivalente à ceux et celles qui ont été et sont dans les Gouvernements ou Parlementaires ou Sénateurs  pendant une brève période ON ECONOMISERA DES SOUS, que l'on supprime le Sénat puisque de toutes façons c'est l'Assemblée Nationale qui a toujours le dernier mot, ON ECONOMISERA DES SOUS, que l'on mette la durée de cotisation et le calcul des retraites de la fonction publique au même niveau que pour le privé, ON ECONOMISERA DES SOUS, que l'on diminue le coût du travail avec toutes les charges que subissent les entreprises, cela éviterait qu'elles partent à l'étranger, et ON GARDERAIT DES EMPLOIS. Tout ces SOUS mis ensemble, je suis sûre que l'on atteindrait une belle somme qui permettrait de diminuer les impôts des moyens et bas revenus, de remonter un peu les retraites, permettrait d'aider les entreprises en difficultés à rester ouvertes et à ne pas licencier....MAIS ON NE TOUCHE PAS A SES POTES FONCTIONNAIRES DE L'ETAT (que ce soit la droite ou la gauche d'ailleurs, on garde ses petits avantages et on tape les moyens et bas revenus). Il y  en a MARRE QUE TOUT PARTE VERS L'ETRANGER.... UNE FRANCAISE EN COLERE

Votez pour ce commentaire: 

Je suis étonné qu'il reste

Portrait de a.raf

 Je suis étonné qu'il reste encore des bouteilles dans les caves de l'élysée, j'avais entendu dire que M. Chirac les avait vidées..... ou était-ce la cave de la mairie de Paris ?....... peut être d'ailleurs n'était-ce pas du vin mais du fromage, n'y avait il pas une histoire de fromage lorsqu'il était président ou maire.....

Il est raisonnable de penser qu'il pourrait s'agir de disparition de vin et de fromage, chacun sait bien que leur mariage est heureux.

Votez pour ce commentaire: 

Publicité