Le maire de Cavaillon (Vaucluse) a décidé d'arrêter de célébrer des mariages civiles le samedi après-midi. L'élu a invoqué des raisons de sécurité.

Fini les mariages le samedi après-midi. D'après le journal La Provence, le député-maire de Cavaillon, Jean-Claude Bouchet a décidé de ne plus célébrer d'unions civiles ce jour-là. Invoquant principalement des raisons de sécurité, il a expliqué à TF1 :"Je constate qu'il y a des cortèges pour certains mariages qui sont très dangereux, qui se passent mal", avant d'ajouter: "Je ne stigmatise personne, mais il y a certaines communautés d'origine étrangère qui peuvent avoir certaines traditions qui ne sont pas dans les lois de la République française".

Un retour "à certaines traditions" ?Assurant vouloir être "le garant du respect de cette maison de la République", l'édile a par ailleurs indiqué qu'il souhaitait que le mariage civile soit distincte de la fête et du mariage religieux. Et alors que ces jours de fête sont souvent synonymes de klaxons et de conduite fantaisiste, Jean-Claude Bouchet a également précisé qu'il voulait éviter que les jeunes "se filment" ou organisent "une compétition pour dire quel est celui qui a pris le plus de risque en ville".

Publicité
Fort de cette décision, le maire de Cavaillon a d'ores et déjà adopté une charte des mariages en 2009. Un an après avoir été élu à la tête de cette commune, il a en effet fait interdire les drapeaux et la musique pendant que les unions sont célébrées. Quant aux éventuelles critiques que sa décision pourrait susciter chez ses administrés, l'élu tient à rappeler "qu'il y a vingt de cela, dans la ville de Cavaillon, on mariait le vendredi et pas le samedi". Et de conclure: "donc je retourne à certaines traditions".

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité