Invitée sur France 2 de l'émission Thé ou café ce dimanche, l'ancienne ministre Valérie Pécresse a timidement chanté "ça s'en va et ça revient" de Claude François. Une prestation qui n'est pas passée inaperçue.

Comme disait Becket "Quand on est dans la m… il ne reste plus qu'à chanter". L'UMP englué dans les débats glissants sur le mariage homosexuel à l'Assemblée Nationale, Valérie Pécresse espérait sans doute s'offrir une pause en participant à l'émission Thé ou café de ce dimanche sur France 2. Invitée à se prêter au jeu du karaoké, l'ancienne ministre a bien failli mettre en pratique la maxime du dramaturge, avant de se raviser.

Pas question pour la députée des Yvelines de passer pour une cruche quand on a une voix de casserole. Surtout qu'à ce petit jeu pas forcément sans conséquences, d'autres se sont brulés les ailes. Ou la gorge, car c'était chaud au Thé ou café présenté par Catherine Ceylac, qui n'a pas lâché l'ancienne ministre. Nicolas Sarkozy avait fait le bonheur des vidéos gags avec Gabrielle de Johnny Hallyday, et Lionel Jospin avec Les feuilles mortes d'Yves Montand. Valérie Pécresse ne restera, elle, qu'une star du week-end. Cédant devant l'insistance de la présentatrice, elle s'est mis à fredonner "ça s'en va et ça revient", de Claude François.

Publicité
Pas vraiment à l'aise avec Une chanson populaire, la filloniste a essayé de la jouer sobre, en gardant son éternel sourire, un peu crispé. Mais quand la musique est bonne rien n'y fait, alors Valérie a quand même esquissé un mouvement d'épaule, histoire de rester dans le rythme.

 

Publiez votre commentaire

5 commentaires

Et bien moi je trouve qu'elle

Portrait de sixty

FB

Et bien moi je trouve qu'elle ne s'est pas dégonflée , elle a assumé , en toute simplicité .

Votre niveau d'orthographe est égal à celui de l'intérêt de votre article , Monsieur Bruxeille  :

"  Elle s'est misE à fredonner  ".

Votez pour ce commentaire: 

en entendant ceci, on

Portrait de shooby

 Certains voient la réalité et demandent pourquoi ? Moi je rêve de l'impossible et je dis" pourquoi pas" ? (George Bernard SHAW)

 en entendant ceci, on comprend mieux pourquoi elle a fait de la politique ... quoi que même là, ça sonne faux !

Votez pour ce commentaire: 

Publicité