Cash investigation, l’émission d’Elise Lucet a encore frappé. Dans la foulée des Paradise Papers, l'épisode diffusé mardi a mis le doigt sur des pratiques très loin d'être morales...

Elise Lucet et Cash investigation ont marqué le coup dans le cadre du scandale des Paradise Papers. L'émission de ce mardi a ainsi montré comment certaines personnalités et entreprises optimisent leur fiscalité pour payer moins d'impôts. ''Comment des propriétaires de jets privés, à l’intérieur de l’espace européen, échappent au paiement de la TVA par la création de sociétés offchores ; comment des multinationales comme Glencore a mis la main sur les plus belles mines de cobalt de RDC en passant par des intermédiaires extrêmement douteux", détaille Emmanuel Gagnier, rédacteur en chef de "Cash Investigation", ainsi que le rapporte Ouest-France.

Elise Lucet et son équipe se sont ainsi particulièrement intéressés aux montages financiers. L'émission s'est notamment penchée sur le coureur de Formule 1, Lewis Hamilton, l'entreprise Dassault Aviation ou encore Louis-Dreyfus, une multinational de négoce spécialisée dans les matières premières agricoles dont le propriétaire est Robert-Louis Dreyfus.

Cash investigation a ainsi mis en lumière des pratiques à la limite de la légalité, et qui engrangeraient un manque de " 900 millions d’euros de TVA'' pour l’Union européenne comme le précise le coréalisateur de l'enquête, Edouard Perrin. 

A lire aussiCash Investigation : Elise Lucet ne sera pas jugée pour diffamation

Vu de twitter, il en est tout autre

Publicité
Pour parvenir à présenter une telle enquête, Cash Investigation a travaillé avec le Consortium international de journalistes d’investigation (le ICIJ) sur pas moins de 3 millions de documents. Quant aux internautes, ils n'en ont pas perdu une miette. 

En vidéo sur le même thème :  Cash investigation sur les "Paradise Papers" : "une enquête exceptionnelle"