Ce dimanche, lors du carnaval de Limoges, un char décoré avec des singes a choqué la communauté antillaise.

Comme le rapporte France info, un char du carnaval de Limoges a suscité la polémique, ce dimanche. En cause, le char derrière lequel la communauté antillaise était censée défiler. La plateforme décorée avec des singes et un énorme gorille a été jugée raciste. Un lion se trouvait également à l’arrière de la structure, alors qu’il n’y a ni lion ni gorille aux Antilles.

En le découvrant, dimanche matin, les membres de l’association des Antillais se sont sentis blessés et ont refusé de prendre part au cortège. Les autorités leur ont alors permis de défiler derrière un autre char.

Lire aussi - Drame au carnaval d'Haïti : 15 personnes meurent électrocutées

Publicité
Plusieurs modèles de char avaient été proposés à l’association des Antillais de Limoges. Son président, Edgar Bouton, avait lui-même choisi cette décoration, en accord avec la mairie de Limoges. Il explique cependant qu’il n’avait pas vu les détails, les propositions étant faites sur des diapositives, sinon il aurait refusé. Mais le président de l'association des Antillais a affirmé qu’il n’en voulait pas à la ville. La mairie de Limoges affirme de son côté avoir fait plusieurs propositions. "Je peux comprendre que l'on puisse être blessés. En revanche, quand ils ont choisi, ils nous ont dit que c'était parfait", a déclaré Sarah Gentil, adjointe au maire.

Pour le prochain carnaval, la communauté antillaise disposera à nouveau d'un char. Toutefois, son président s’est engagé à être plus vigilant et à ne pas être le seul à choisir.

Vidéo sur le même thème : Marseille: le carnaval dégénère