Pendant la canicule, un Carrefour City est resté ouvert alors que les congélateurs étaient tombés en panne. Un journaliste a montré l'état des rayons frais dans une vidéo qui fait le buzz sur Facebook. 

Pendant les fortes chaleurs, une supérette située dans le IXe arrondissement de Paris est restée ouverte malgré la panne de ses réfrigérateurs et congélateurs rendant les produits à l'intérieur "impropres à la consommation". Très énervé, un journaliste de Taranis News a filmé les rayons frais du magasin, accusant le gérant de "criminel". La vidéo postée jeudi à 9 heures du matin a déjà fait plus de 7 millions de vues sur Facebook. 

"Les laitages sont pourris"

"On va vous montrer que les frigos ne sont pas allumés, que les congélateurs n'ont pas été allumés de la nuit, qu'il n'y a pas de chaîne du froid et que le magasin reste ouvert, pas de problème ! D'après le chef, ça fait sept jours !", a-t-il annoncé. En passant dans les rayons frais, le journaliste ouvre un pot de glace et y enfonce son doigt afin de montrer son état.

Le gérant du magasin Carrefour City fait ensuite son apparition au téléphone. "Monsieur qui n’a pas de problème avec ça et qui ne ferme pas son magasin alors qu'il fait 40°C, que les laitages sont pourris", a lâché le militant. Sur les images, on peut voir que les frigos affichent tous entre 15°C et 25°C au thermomètre. Le journaliste venu alerter le gérant dans la matinée a avait "jeté une bouteille de vin par terre pour essayer de stimuler un peu la créativité du patron, pour lui faire fermer son magasin, mais il n'en a rien à foutre", a-t-il ajouté.

L'enseigne s'excuse sur Twitter

Sur demande du journaliste, le gérant finalement fait évacuer tout le monde et ferme la grille de la supérette. Le responsable admet qu’il y a bien eu un problème avec les frigos. Il aurait d'ailleurs immédiatement contacté le service de maintenance, a ensuite rapporté Paris Match."Entre le moment où l’on a remarqué la température anormale des réfrigérateurs et celui où le service de dépannage est arrivé, nous n’avons rien pu faire", a-t-il expliqué en indiquant qu’ils n’étaient que deux à travailler ce jour-là.

À lire aussi - Canicule en France : quelles sont les conséquences économiques ?

Publicité
Suite au scandale, la chaîne de magasins s’est excusée sur Twitter en confirmant avoir bel et bien fermé le magasin dans la matinée afin de réparer les machines. Par ailleurs, l’enseigne française a rappelé qu’il n’était "absolument pas représentatif de la qualité de service proposé par le groupe Carrefour". 

En vidéo sur le même thème - Canicule : les vendeurs d'eau et de glace ne connaissent pas la crise

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité